Accueil Forums DegroupNews
Pseudo :    Password :     

29 578 membres enregistrés - 2 069 956 posts - 122 226 topics 117 connectés (record : 2805 le 29 May 2016 - 15 h 34)

 
   News : Et si OCS était l'arme anti Netflix ? 

arikb
Modérateur


Messages : 42
Inscrit le 01/03/10
FAI : free
Non connecté
  Posté le 23 October 2014 - 11 h 47 m 33 s
Et si OCS était l'arme anti Netflix ?
Depuis l?arrivée de Netflix, les acteurs français de l?audiovisuel notamment les plateformes de vidéos à la demande par abonnement tentent de trouver une parade face à l?ogre américain. Avec son modèle mêlant chaînes classiques et télévision de rattrapage à 30 jours, OCS fait figure à part dans l?univers des plateformes de SVoD. DegroupNews, vous en dit plus sur les coulisses du Netflix à la française.

Fondée en 2008, le bouquet de chaînes Orange-Cinéma séries destiné aux abonnés Orange est devenu OCS en 2012 suite à l?entrée au capital à hauteur de 33% de Canal+. Depuis cette date OCS n?est plus une exclusivité Orange et le bouquet est désormais accessible chez tous les grands opérateurs (SFR, Free, Bouygues Telecom, Numericable) et via Canalsat.

Depuis l?époque Orange Cinéma Séries où il plafonnait à 400 000 abonnés, OCS a subi une métamorphose qui lui a permis de séduire 2,2 millions d?abonnés grâce à quatre points forts :
  • Diffusion en mode linéaire
  • Films en SVOD à 30 jours
  • Application avec un mode hors ligne
  • Séries de HBO en exclusivité

OCS fait figure à part dans le paysage audiovisuel français. A l?occasion du festival Lumière qui s?est tenu à Lyon du 13 au 19 octobre 2014, nous avons eu la chance de rencontrer Guillaume Jouhet, directeur général d?OCS et Boris Duchesnay, son directeur des programmes. L?occasion de faire le point sur OCS, d?évoquer l?arrivée de Netflix et d'étudier le positionnement d'OCS face à l?arrivée du géant américain de la vidéo à la demande.

OCS : un modèle hybride pour toucher tous les publics

Observant la tendance outre atlantique, les dirigeants d?OCS ont anticipé l?arrivée de Netflix en Europe et ont voulu mettre en face une plateforme originale. OCS est vraie offre hybride qui touche tous les publics et fédère toutes les possibilités : « il est important que les abonnés aient le choix de faire ce qu?ils veulent ».

En effet, avec son mode linéaire, c?est-à-dire la diffusion classique sur quatre chaînes OCS Max, OCS City, OCS géants et OCS Choc, les abonnés qui souhaitent consommer de la télévision d?une manière traditionnelle le peuvent. « Si votre grand-mère souhaite regarder des films, peut-être qu?elle est moins familière avec la SVOD. Avec l?offre linéaire elle est rassurée. Alors que les enfants de 15 ans qui sont plus habitués à regarder des programmes à la demande vont trouver leur bonheur avec OCS Go », précise Boris Duchesnay. Enfin, un autre élément différenciateur énorme est le mode hors ligne présent sur l?application qui permet de télécharger jusqu?à 5 films sur son terminal mobile et de le regarder quand on veut sans connexion Internet. A contrario, Netflix ne veut pas du mode hors ligne estimant que ses abonnés auront toujours accès à une connexion Internet.



OCS mise sur ses contenus pour contrer Netflix

Conscient que l'élément différenciateur entre les plateformes de SVoD repose sur les contenus, OCS a fait des choix qui lui confèrent une place à part face à Netflix et Canalplay.

- C'est quoi notre différence ? C'est US+24 (la diffusion des séries de HBO en VOST 24h après leur diffusion aux Etats-Unis, ndlr) qu?il n?y a pas sur Netflix et le Cinéma car ils n?y ont pas droit. OCS est dans le statut de la télévision payante régi par le CSA avec des obligations énormes. C?est un avantage énorme pour nous mais il a un coût. Nous investissons 179 millions d?euros dans le cinéma Français sur les 5 prochaines années. Si Netflix veut payer ça, ça me va. C?est ce qui fait un de nos points de différences, nous avons des films inédits 12 mois après la sortie salle, américains ou français. Nous avons la marque HBO que eux ne peuvent pas avoir, se félicite Guillaume Jouhet.

<iframe width="450" height="253" src="//www.youtube.com/embed/E7aFsd3Mor4" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

- En France, les films inédits sont très consommés. Netflix c?est quoi ? C?est surtout une offre de catalogue. Vous allez regarder plein de choses passer en volume. OCS veut répondre aux gens qui n?attendent pas, notamment avec les séries de HBO. Netflix, c?est pour les gens qui ne sont pas très intéressés et qui se disent : je verrais Breaking Bad dans deux ans.

- On est encore dans la logique d?une sélection, on ne prétend pas proposer l?intégralité de tous les films du monde. C?est notre modèle. Notre catalogue est une sélection et on éveille la curiosité. Netflix c?est un grand magasin qui vous propose ce que vous regardez. Si vous regardez un western, on ne va pas vous proposer des westerns toute votre vie.

A quand l'intégralité des saisons de Walking Dead ?

En effet, si OCS diffuse bien les dernières saisons des séries les plus en vue (The Walkind Dead saison 5, Breaking Bad saison 5, Misfits, etc), nous avons exprimé la frustration de ne pas avoir accès à l'intégralité des saisons précédentes alors que les séries de HBO sont disponibles en intégralité.

- Qui a été le premier à vouloir mettre l?intégralité des saisons ? C?est nous. On l?a imposé à HBO. Ça n'existe nulle part au monde excepté sur HBO Go. Ils n?ont donné ce droit à aucun pays du monde. On s?est dit c?est génial on a une sorte de HBO Go chez nous. Le problème est que c?est tellement génial que nos abonnés, au lieu de dire : c?est super ! Vous avez l?intégralité des séries HBO. Ils nous demandent pourquoi on l?a pas sur toutes les séries, s'exclame le directeur général d'OCS.

Netflix assèche le marché des séries

- Nous on veut le faire. Ce n?est pas une décision éditoriale de ne pas le faire. Idéalement OCS dans 5 ans vous aurez tout tout le temps. Ce n?est pas un problème de volonté ni de coût mais de "hold back", les droits ne sont plus disponibles. On ne plus les acheter, s'agace Guillaume Jouhet

- C?est là où Netflix est pénible, il achète les trucs anciens et il les bloque. Il paye une fortune pour empêcher qu?un Walking Dead ne soit distribué sur d?autres plateformes. Du coup on est bloqué. Ce n?est pas une question d?argent. Là c?est tendu, mais les choses devraient se calmer d?ici un an. Le hold back est un véritable problème, sans compter les séries qui sont chez les autres (TF1 etc). C?est un peu bloqué partout. Donc dès qu?on peut le faire on va rajouter des séries. Enfin, il n'y a pas que Netflix, les studios sont aussi très réticents à céder leurs droits.

Quels changements peuvent espérer les abonnés à OCS ?

Face à une offre Netflix à trois tarifs et des séries cultes, nous avons voulu savoir si OCS envisageait d'évoluer.

- C?est en pleine réflexion, je ne pense pas que l?on différenciera nos tarifs en fonction du nombre d?écrans mais par rapport à d?autres choses. C?est une vraie question. Le positionnement de prix se pose. Il y a plein de choses qui viennent en considération, il y a la perception qu?ont les gens avec l?arrivée de Netflix. Pour certains, si c?est moins cher c?est mieux, et pour d?autres, ça veut dire que c?est cheap ! Et moi je veux insister sur côté premium, répond Guillaume Jouhet.

Game Of Thrones Saison 5 et True Detective Saison 2 : c'est sur OCS

Côté programmation, nous avons eu confirmation par Boris Duchesnay que que la saison 5 de Game of Thrones sera diffusée sur OCS au printemps 2015 24h après sa diffusion sur HBO. Quant à True Detective saison 2, le directeur des programmes nous a bien confirmé le casting (Colin Pharell et Vince Vaughn) et la diffusion sur OCS au printemps 2015.

<iframe width="450" height="253" src="//www.youtube.com/embed/WH2ri8RhSnw" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>


Enfin, pour le mois de décembre OCS diffusera la série Manhattan concernant le Manhattan Project ( la conception de la première bombe atomique aux Etats-Unis) ainsi que la mini série Houdini avec Adrian Brody. En janvier, arriveront la saison 2 de Blacksails, une série d'aventure produite par Michael Bay et fin janvier, la série paranormale intruders et Girls.

<iframe width="450" height="253" src="//www.youtube.com/embed/zaOPX2m9tTA" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

<iframe width="450" height="253" src="//www.youtube.com/embed/Pvxpv_fycl8" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

A quand l'accès à l'application OCS Go à tous les abonnés ?

S'il y a une tâche noire sur le CV d'OCS, c 'est l'inaccessibilité à l'application OCS Go pour les abonnés autres que ceux d'Orange, Canalsat et depuis peu Free. En effet, si vous êtes abonnés à OCS en étant chez un autre FAI, l'accès à l'application disponible sur smartphone et tablette vous sera refusé. Nous avons donc soulevé ce problème.

- C?est en train de changer. Les abonnés Free ont désormais accès à l?application OCS Go. C?est uniquement dû à des contraintes techniques. Ce n?est pas une volonté de notre part. Il faut demander à Canalsat qu?ils s?activent.

Les dirigeants OCS sont donc au courant et devraient résoudre ce problème rapidement.

Comment renouvelle-t-on les films chez OCS ?

Intrigués par l'évolution du catalogue avec des films et des séries qui disparaissent puis réapparaissent et une interface faite de vignettes plutôt que d'affiches de cinéma nous avons souhaité en savoir plus sur la logique de la programmation d'OCS.

- Il faut qu?on alimente le côté hybride. Comme on achète les droits pendant un an, on ne va pas passer le programme qu?une fois. L?idée c?est de le passer le plus de fois possible. On cultive le côté volumétrique de la SVoD et en ce moment nous sommes dans une phase d?expansion où tous les 6 mois on a un nouveau FAI. Donc on est aussi contents que les nouveaux abonnés sur Numericable, ou sur Free qui ne connaissaient pas Game Of Thrones puissent en profiter.

- Ce qui est spécifique à OCS, c?est le catch up (télévision de rattrapage) à 30 jours. Personne ne l'a, même pas Canal+. Ça génère de la fausse SVoD. Ça permet donc de générer un catalogue qui est fait d?une autre manière. Quand un film est rediffusé en linéaire, ça réenclenche une période de SVoD de 30 jours. Quant à savoir pourquoi on met des vignettes plutôt que des affiches : les affiches, c'est un code de VoD et il fallait distinguer la plateforme de SVoD des plateformes de VoD.

- S?il y a un axe d?amélioration il est là, s?il y a des films que l?on n?aime pas et qui reviennent souvent, c?est ennuyeux, et il faudrait rajouter un peu de stock. Pour la prochaine année, c?est là-dessus que l?on travaille. Il est hors de question de tendre vers un Netflix. Mais on peut améliorer le volume, annonce Guillaume Jouhet.


En écoutant le directeur d'OCS et en utilisant, la plateforme, le modèle hybride choisi par OCS possède vraiment tous les atouts pour contrer Netflix. Si en plus OCS fait évoluer ses tarifs et enrichit son catalogue de films, la plateforme américaine aura un adversaire de taille.



Source : DegroupNews
Brève rédigée par Arik Benayoun le 23 Octobre 2014 à 11h47.