Accueil Forums DegroupNews
Pseudo :    Password :     

29 544 membres enregistrés - 2 069 637 posts - 122 128 topics 147 connectés (record : 2805 le 29 May 2016 - 15 h 34)

 
   les performances d'un réseau de télécommunications 

tikos


Messages : 3
Inscrit le 01/02/11
Non connecté
  Posté le 01 February 2011 - 11 h 52 m 17 s
Salut à tous,
Quelqu'un pourrait-il me dire quelles peuvent être les performances techniques, commerciales d'un réseau de communication?
Merci d'avance




fanfouer
Un peu partout

Messages : 1 586
Inscrit le 04/01/05
FAI : Free/Orange/SFR/Bouygues
NRA : M8Y74
Modem : Freebox V5/livebox V2/SFR Evolution/BBox
Affaiblissement : 8dB (557m) - 23,61dB (1664m)
Non connecté
  Posté le 01 February 2011 - 14 h 18 m 17 s
Salut,

Il faudrait détailler un peu plus ta demande.
Les performances peuvent être diverses : le débit max, le traffic écoulable, le nombre choses et d'autres etc...

Alors, qu'entends-tu par "performances"?



http://www.infos-reseaux.com

tikos


Messages : 3
Inscrit le 01/02/11
Non connecté
  Posté le 02 February 2011 - 10 h 07 m 29 s
Salut,
Déjà je parle en particulier d'un réseau d'opérateur de téléphonie mobile. Par performances j'entends les qualités ou capacités. Par techniques j'entends technologique.
J'espère avoir été un peu plus clair.




fanfouer
Un peu partout

Messages : 1 586
Inscrit le 04/01/05
FAI : Free/Orange/SFR/Bouygues
NRA : M8Y74
Modem : Freebox V5/livebox V2/SFR Evolution/BBox
Affaiblissement : 8dB (557m) - 23,61dB (1664m)
Non connecté
  Posté le 03 February 2011 - 01 h 31 m 02 s
Je vais répondre simplement. Parce que ta questions peut réellement soulever beaucoup de points et d'opinions différentes.
J'invite d'ailleurs les autres membres du forum à se manifester si ils veulent apporter leur contribution.

Selon moi, les performances globales (que perçoit un abonné lambda) d'un réseau de téléphonie mobile sont affectées par deux choses essentielles :
  • La couverture : Elle conditionne l'accès à l'offre proposée (forcement si il n'y a pas de réseau, on ne téléphone pas) et au confort en cours de communication.
    Le rayon maximal d'une cellule GSM étant de 35km, il faut que l'opérateur adapte ses implantations au relief et à la démographie de son parc d'abonné. Il mettra le plus de stations de base (BTS) dans les zones où il y a le plus d'abonnés.
    La couverture est un paramètre qui est aussi conditionné par la puissance d'émission des antennes (qui doit être normalisée et limitée en France).
    Bien sur, dans la réalité, l'opérateur implante ses antennes dans les secteurs où les abonnés vont consommer des services. Pétaoushcnock ne l'intéresse pas.

    Des cellules qui se chevauchent dans la limite du raisonnable est un phénomène qui garanti un bon hand-over (le fait de changer de cellule ou de fréquence en cours de communication).


  • La capacité à écouler des appels : Plus vaste, c'est une contrainte qu'on retrouve à tous les niveaux du réseau (qui s'étend bien plus loin que la pose d'antennes).
    En fonction du parc d'abonnés et de la probabilité qu'ils passent un appel à tel ou tel endroit, l'opérateur se doit de dimensionner correctement ses liens et ses commutateurs.
    Si on part d'une station de base, elle doit normalement pouvoir écouler le même nombre d'appels (en terme de disponibilité des canaux radio). Ce qui peut éventuellement la limiter, c'est la largeur du lien qui la relie au BSC, l'équipement qui la contrôle (distant du site radio). Historiquement, on a utilisé des liens T2 (2 Mbits/s) pour assurer cette fonction (Sur le RTC, 1 conversation = 64 kbits/s, 2Mbits/s = 31 conversations - on garde un canal de signo). Si il n'y a pas un nombre suffisant de liens, le réseau est saturé dans la zone de la BTS considérée.
    Ensuite, le commutateur (MSC) a lui aussi une limite (exprimée en Erlang, l'unité de mesure des communications téléphoniques sur une période donnée. 1 E = 1 conversation sur la période d'observation, généralement 1 heure). Si le MSC est saturé, toute sa zone est momentanément injoignable. Cette zone comprend plusieurs BSC qui eux-mêmes gèrent plusieurs BTS. Ça peut donc vite faire du monde impacté lorsque l'incident survient.

    Généralement, lorsque le terminal de l'abonné affiche un message "Erreur de connexion" ou "Réseau indisponible" c'est parce qu'il n'est pas parvenu à se faire assigner un canal radio (entre le téléphone et l'antenne donc) par le BSC, le gros problème pour certains étant d'implanter les antennes.


Cela te donnera surement quelques précisions, mais j'ai vraiment pas la prétention d'avoir complètement répondu à la question tellement le domaine est vaste.
Je me suis également limité au GSM traditionnel parce que l'UMTS (la 3G) est réellement plus bordelique. Si quelqu'un veut se lancer dedans, c'est avec grand plaisir.


Message édité 2 fois, la dernière par fanfouer le 03 February 2011 - 01 h 31.

http://www.infos-reseaux.com

tikos


Messages : 3
Inscrit le 01/02/11
Non connecté
  Posté le 04 February 2011 - 12 h 02 m 33 s
Merci beaucoup fanfouer,
Si je comprend bien, les capacités techniques d'un réseau ce communication se généralisent en couverture et en disponibilité des ressources.
Est ce qu'on ne peut pas parler de la qualité de service, la fiabilité etc.?




fanfouer
Un peu partout

Messages : 1 586
Inscrit le 04/01/05
FAI : Free/Orange/SFR/Bouygues
NRA : M8Y74
Modem : Freebox V5/livebox V2/SFR Evolution/BBox
Affaiblissement : 8dB (557m) - 23,61dB (1664m)
Non connecté
  Posté le 04 February 2011 - 23 h 57 m 06 s


Le 04 février 2011 - 12 h 02, tikos a écrit :
Est ce qu'on ne peut pas parler de la qualité de service, la fiabilité etc.?

Il n'y a pas de quoi :)

Pour la qualité de service, je pense que tu l'entends au sens du confort d'utilisation.
Ce que j'ai évoqué au dessus sont bien des facteurs qui conditionnent l'existence de ce confort.

Cependant dans le domaine des réseaux, la Qualité de service est le procédé qui permet de prioriser du trafic par rapport à un autre.
7 grandes catégories de trafic sont définies (la liste est facilement trouvable) et permettent aux routeurs de traiter plus rapidement certains cartons.

Sur un réseau ADSL grand public, cette priorisation est mise en œuvre au niveau de la voix sur IP : on laissera passer en priorité les paquets de voix (pour éviter les latences et les distorsions de la conversation) sur les paquets de data.
C'est la même chose sur le réseau 3G : la qualité de service est mise en place au niveau des liens entre les BTS et les BSC (appelé RNC en UMTS d'ailleurs) puisque le trafic data ne touche pas le commutateur alors que la voix si.

La fiabilité est obtenue à partir de redondances des liens et des équipements névralgiques puisque cela évite la majeur partie des pannes.


Message édité 1 fois, la dernière par fanfouer le 04 February 2011 - 23 h 57.

http://www.infos-reseaux.com